Badge GoodMeal du restaurant 'kafe naka'
 

Comment réussir sa transition alimentaire végétale ?

Dernière mise à jour : 24 juin

Diminuer ses apports en viandes et en poissons, c'est prendre soin de la planète, de ses animaux, mais aussi de sa santé. La transition végétale peut être faite par conviction, pour des raisons médicales ou tout simplement de préférence alimentaire.


Vous avez décidé de réduire votre consommation de produits animaux ? C'est une très bonne nouvelle, félicitations !

Cependant, on ne commence pas un régime végétal sans être complètement informé et peu préparer. En effet, la transition doit se faire en douceur.


Le plus important dans cette transition est de retenir que nous sommes tous différents, par conséquent il est important d'écouter son corps.



Conseil 1 : Faire une transition en douceur


De même qu'un fumeur qui souhaiterait arrêter le tabac du jour au lendemain, il est important d'agir par étapes. Votre microbiotique est habitué à un régime omnivore et il y a de grandes chances qu'un changement trop drastique amène à des troubles digestifs, et encore plus s'il est déjà fragilisé par votre mode de vie (stress, anxiété, alimentation transformée..). L'apport massif de fibres et d'anti-nutriments pourrait en effet l'affaiblir davantage et causer de l'hyperfermentation, et les désagréments digestifs qui vont avec.


Il est donc PRIMORDIAL de prendre son temps. Commencez d'abord par rééquilibrer votre assiette, et faites-le de manière progressive pour laisser le temps à votre flore de s'adapter. Ajustez la quantité de végétaux et laisser place progressivement aux protéines végétales.


Conseil 2 : En parler avec son entourage


Il peut être difficile de faire part de son choix de devenir végétarien à ses proches, mais c'est une clé pour avancer.


En effet, on peut avoir peur du jugement de sa famille "mais tu vas manquer de protéines", ou bien de ses amis "finis les barbecues..". Mais pas de panique, ils vont tous s'habituer.

Vous n'êtes pas obligé de vous justifier, mais s'ils souhaitent vous poser des questions, répondez-y avec douceur et calme.


Conseil 3 : Ne vous enfermez pas dans une étiquette


Se revendiquer haut et fort végane ou végétalien vous enferme dans un mode de consommation qu'il est difficile de trépasser sans se sentir coupable et c'est là tout le problème de se coller une étiquette. À trop juger les groupes d'aliments comme bien ou mal, on s'empêche d'avancer et cela peut devenir emprisonnant. On s'auto-flagelle rien qu'à l'idée d'avoir envie d'un produit d'origine animale et on se fait culpabiliser.


On ne vous demande pas d'être parfait. Écouter votre corps. Trop souvent, certaines personnes décident subitement de devenir végan, mais se rendent compte sur le long terme que cela ne leur convient pas et finissent par abandonner totalement leur nouvelle approche de vie et revenir à leur consommation d'avant. C'est dommage. C'est pour cette raison que l'on vous conseille d'entamer votre démarche progressivement.


Conseil 4 : Adopter les bases d'une assiette équilibrée


Une erreur classique, consiste à croire que les végétariens/végétaliens mangent forcément sainement. Toutefois, vous avez beau arrêter de manger de la viande, si vous grignotez des chips et mangez du camembert vous ne serez pas au top de votre forme. En réalité, devenir végétarien, est une bonne raison de revoir son équilibre alimentaire au complet.


Voici les bases d'une assiette équilibrée :

50% de légumes

25% de céréales complètes (pâte, riz, semoule..)

25% de légumineuses/protéines végétales (fèves, haricots, pois chiche..)


Ajoutez-y quotidiennement deux fruits, deux cuillères à soupe d'huile végétale et au moins 1,5L d'eau et votre menu est idéal !



Conseil 5 : Changez votre état d'esprit


Concentrez-vous sur ce que vous pouvez manger et non sur ce que vous ne pouvez pas !

L'alimentation végétale est souvent associée à une restriction ou une privation, pourtant il existe de multiples choix. Les possibilités sont sans fin, il suffit d'être bien informé.

Retenez les recettes et les aliments qui vont envie pour avoir le plus de choix possible et éviter les frustrations. À l'inverse, vous pouvez aussi remplacer les aliments de vos plats préférés et trouver un moyen de les végétaliser : changez le lait animalier par un lait végétal, votre steak haché par une galette végétale, votre boulette de viande par un falafel..



Le mot de la fin : détermination


Soyez conscient que vous ne pouvez pas réussir du premier coup, il est important d'écouter votre corps tout au long de cette transition et de s'entourer des bonnes personnes qui seront vous accompagnez.

9 vues0 commentaire